La Chapelle St François d’Assise

La paroisse Saint Bernard comporte plusieurs lieux de culte, dont la chapelle Saint François d’Assise, située Boulevard de l’Ouest. La messe anticipée du dimanche y est célébrée habituellement le samed soir à 18h30.

 

 

 

Histoire de la chapelle Saint François d’Assise

par Monsieur Bastien, président de l’Association de la chapelle Saint François d’Assise

 

Une chapelle dans un nouveau quartier

1920-1924 : les carrières Bacquin vont fournir la pierre nécessaire à la construction des villas des beaux quartiers ; quelques maisons sont construites bordant la route de Paris, face à la Chartreuse, et le long de la trouée SNCF, dans le « Clos Moncel ».

1925 : Premières constructions de maison jumelées et identiques dans le « Clos Moncel » et bordant la rue Albert Gayet, les rues Cyprien Monget et Charles Lahaye et le futur Boulevard de l’Ouest.

1954-1955, les enfants du quartier sont scolarisés à l’école Darcy, Boulevard de Sévigné, et pour le catéchisme du jeudi, Monsieur PERAD ferme son épicerie-buvette, et son café devient salle de catéchèse.

1955-1958 : l’urbanisation du quartier se développe avec l’immeuble Bagatelle, le 11 rue de Bellevue, l’agrandissement des cités SNCF, et la construction du quartier pavillonnaire autour de la rue Auguste Drouot. La salle de Monsieur PERAD ne suffit  plus pour la catéchèse, et les résidents demandent au Père BOURDOT, Curé de Saint-Bénigne d’alors, un lieu de culte pour ce nouveau « petit village ». La SNCF prête une salle qui s’appellera Saint François d’Assise, et le Père BILLECOQ assure la Pastorale, sous l’égide de la cathédrale de Saint-Bénigne.

1961 : sous la conduite de l’architecte Olivier-Pomponne de Bazelaire de Rupierre, début de la construction de la chapelle et d’un local pour la JDA, sur une ancienne carrière proche des Carrières Bacquin, achetée pour l’occasion et en remplacement du patronage Lacordaire trop vétuste détruit pour l’occasion. La chapelle repose sur 3 piliers : les piliers trinitaires des trois identités franciscaines « Paix, Joie et Fraternité ». Un local est construit à son voisinage pour les Scouts.

Septembre 1963, le Père BILLECOQ célèbre la première messe dans le sous-sol de la chapelle actuelle, et à cette occasion, fait ses adieux à une communauté de jeunes parents et à beaucoup d’enfants et d’adolescents, heureux d’avoir en sous-sol, un vrai lieu de culte. Le Père Jacques VOILLERY lui succède et autour de lui la communauté de Saint François d’Assise reste active. Chaque dimanche, le groupe des fidèles anime la célébration, mais aussi, une fois par mois, déplace l’autel et les bancs pour préparer la piste de danse de l’après-midi, ou aménage un cercle propice à des débats animés.

1966, la communauté emménage dans la chapelle actuelle moderne et lumineuse, fêtant la fin de la construction par une bénédiction des lieux.

1979, achat et pose d’une cloche de 250 kgs, achetée aux sœurs du Carmel et baptisée  MARIAPIA-ISABELLA. Cette cloche a été bénie en 1859 par Monseigneur RIVET en présence d’une marraine madame la Duchesse de CLERMONT TONNERRE et d’un parrain Monsieur EUSEBE de BLIC.

Dans la nouvelle chapelle, nombreux furent les pasteurs qui se sont succédés : les Pères BILLECOQ  et J. VOILLERY, Michel MILLET et le Père CADET, Paul CHADEUF, Jean-Paul DEVEDEUX accompagné du Père DEMAIZIERE, Jean Jacques AUMEUNIER, Père BAUDOT, Père ROY, Père Augustin GAGEY, et plus tard Père Jacques DELABORDE.

Octobre 1979, à la demande du Père Paul CHADEUF, et sous la responsabilité de Jacques VINCENT, est constituée une équipe d’adultes ayant pour mission de réaliser en sous sol de la chapelle, quatre salles de réunion, deux salles de rangement et un sanitaire. Ces travaux, faisant appel à tous les corps de métier (maçonnerie, menuiserie, carrelage, électricité, plomberie, sanitaire, chauffage, peinture et décoration), sont réalisés chaque samedi par les fidèles de la communauté.

15 février 1982, création par Henri CADET, secrétaire dévoué et infatigable de la cure de Saint Bénigne, de l’association Saint François d’Assise, sous forme d’association Loi 1901, initialement nommée «  Les Petits Frères de Saint François d’Assise ». Les premiers objectifs de l’association furent : apporter aide sociale et morale aux personnes isolées, âgées ou dans le besoin, animer des rencontres, organiser des voyages, concerts, spectacles et  proposer toutes actions dans l’esprit de fraternité de Saint François d’Assise. Depuis, les missions se sont centrées sur l’animation liturgique de la communauté et l’organisation matérielle de la chapelle. Dans l’esprit de son fondateur, cette Association laïque au service de l’Eglise, a voulu être le pivot, fraternel et vivant de cette petite Communauté Saint François d’Assise.

Juillet 1983, incendie du local des Scouts nécessitant sa reconstruction totale pour un coût total de 11.358 €, financé par l’assurance.

Juin 2006, à la demande de Monseigneur Roland MINNERATH, Evêque de Dijon et dans un souci de regroupement paroissial, la Communauté Saint François d’Assise, restant dans ses murs, doit quitter sa maison mère, la Paroisse Saint Bénigne et son curé le Père Paul CHADEUF, pour se rattacher à la Paroisse Saint Bernard, avec le Père Vincent RICHARD comme curé.

2007, une communauté de fidèles de la paroisse Saint Bernard, conduite par le Chanoine Augustin GAGEY, curé en retraite de la cathédrale, vient rejoindre et fusionner avec le groupe de fidèles de la chapelle Saint François d’Assise. Les deux communautés vont alors œuvrer avec une volonté d’ouverture, de rencontres et d’amitiés nouvelles, signes vivants de l’esprit de Saint François d’Assise.

2013, la paroisse Saint Bernard et donc sa chapelle Saint François d’Assise, est confiée à une équipe de la Communauté Saint Martin, conduite par Don Etienne GUILLOT, curé de la paroisse Saint Bernard.